Uber Eats, Doordash, SkipTheDishes, combien paye-t-on réellement de plus? Beaucoup!

Si plusieurs se doutent que commander par les grandes applications de livraison de nourriture comme Uber Eats, Doordash ou SkipTheDishes nous coûte plus cher, peu de gens réalisent l’ampleur de la situation et le réel coût d’y commander nos repas, autant pour notre portefeuille que pour celui des restaurateurs.

Ceux qui ont déjà acheté sur les applications de livraison de nourriture savent que c’est assez dispendieux. Selon la plateforme, on doit payer des frais de livraison et de service en plus du prix de notre repas.

Ça, c’est sans compter le pourboire au livreur et les options qui peuvent s’ajouter à la facture. Par exemple, Uber Eats offre la livraison prioritaire à 1,79$ pour que le coursier vienne directement chez nous plutôt que s’arrêter chez d'autres clients en chemin.

Concrètement, une enquête du journal Le Devoir a permis de mettre le doigt sur le vrai chiffre: en moyenne, faire affaire avec Uber Eats ou Doordash ajoute 36% au prix d’un plat de restauration à Montréal.

coûts additionnels commande enquête Le Devoir

Les coûts additionnels par commande parlent d’eux-mêmes. Crédit : Le Devoir.

Payer pour la livraison et le service, ce n’est pas tout

Histoire de retirer les fameux frais de livraison qui dérangent, Doordash et Uber Eats proposent un abonnement mensuel à 9,99$.

Si cette économie peut valoir la peine pour certains, ces frais ne sont que la pointe de l’iceberg.

En effet, toujours selon l’enquête du journal Le Devoir, ce sont carrément les prix des items sur le menu qui coûtent plus cher sur les applications de livraison de nourriture.

Écouter l'épisode du balado La mise à jour

En gros, face au mécontentement des restaurateurs, qui doivent verser entre 20% et 30% de commission sur chaque commande aux applications, Uber Eats et Doordash les a autorisés à augmenter leurs tarifs pour compenser.

Résultat, selon les données recueillies par Le Devoir, les restaurateurs haussent leurs prix de 9,5% en moyenne, mais certains ne se gênent pas pour carrément doubler le coût de certains items.

Bref, la nuance, c’est que bien que l’inflation et l’augmentation des prix des aliments soit bien réelle, celle livrée par des services comme Uber Eats ou Doordash l’est beaucoup plus.

écarts prix items menus enquête Le Devoir

Encore une fois, les chiffres de l’enquête parlent d’eux-même. Crédit: Le Devoir.

Avec tout ça, comment économiser?

Si vous vous attendiez à une recette magique, malheureusement, je vais simplement vous répéter ce qui a déjà été dit.

Pour faire de vraies économies, on n’a pas d’autres choix que de commander directement chez le restaurateur, et si celui-ci n’a pas son propre service de livraison, on doit aller le ramasser sur place.

Non seulement on va sauver un bon poucentage du coût qu’on aurait payé avec Uber Eats, Doordash ou SkipTheDishes, mais en plus, le restaurateur va lui aussi faire plus de sous parce qu’il n’aura pas de commission faramineuse à payer.

On le sait, surtout avec la pandémie, n’importe quel coup de pouce aux commerces d’ici est apprécié, surtout aux restaurateurs, qui l’ont eu vraiment difficile avec la fermeture de leurs salles à manger.

Lire l'enquête complète réalisée par Le Devoir

Cette initiative montréalaise espère sauver la planète une bouchée à la fois

Promos et rabais

Profitez de nombreux rabais sur des produits technos en vue de la rentrée grâce à cette promotion

Promos et rabais

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine

Trucs et conseils

Comment regarder la télé gratuitement ou sans abonnement au câble

Promos et rabais

Les 5 meilleures cartes de crédit pour rentabiliser vos dépenses d’essence