Le fameux robot conversationnel ChatGPT, qu’en est-il et devrait-on s’en méfier?

Le robot conversationnel ChatGPT est sur toutes les lèvres depuis sa sortie. Si certains disent que cette intelligence artificielle va révolutionner nos vies et nos façons de travailler, d’autres ont de la difficulté à le comprendre et le craignent. On fait le point sur ce qu’il en est, à quoi il sert, et les aspects dont on devrait plutôt se méfier.

On a lu dans certains articles de nouvelles que ChatGPT était une mine à arnaqueurs, que les étudiants s’en servaient pour paresseusement rédiger leurs travaux, que cette intelligence artificielle était au service de la triche, voire qu’elle représentait carrément le début de la fin.

Sans surprise, il faut nuancer. Puisque c’est la première fois que le grand public peut vivre de si près l’intelligence artificielle, c’est normal que ça fasse jaser et que ça parte de tous les côtés.

On a essayé de démêler tout ça pour vous, histoire que ça soit le plus simple à comprendre possible.

Comment fonctionne ChatGPT

ChatGPT, c’est un robot conversationnel qui prend la forme d’un site web. Le seul endroit où se rendre pour l’essayer, c’est sur son site web ici: https://chat.openai.com/chat.

À noter que ce n’est pas une application mobile, donc on ne le retrouve ni sur l’App Store ni sur le Play Store malgré ce que plusieurs personnes mal intentionnées essaient de nous faire croire avec leurs fausses apps.

Bref, pour l’essayer, on doit d’abord se créer un compte, mais après, c’est totalement gratuit de l’utiliser et de jaser avec l’intelligence artificielle.

Il ne faut pas s’attendre à un petit robot mignon avec lequel on peut échanger des banalités et des réponses automatiques, en fait c’est beaucoup plus froid que ça.

aperçu chatgpt interface robot conversationnel

Bien qu’appelé « robot », l’interface de ChatGPT n’a rien de mignon contrairement à ce qu’on pourrait penser.

Je comparerais plutôt ChatGPT à un formulaire, un peu comme le champ de recherche où on écrit nos mots pour effectuer une recherche Google, où on écrit une question.

Essentiellement, c’est à ça que sert ChatGPT, répondre à nos questions… mais pas n’importe lesquelles! Si le robot a beaucoup fait parler de lui, c’est parce qu’il réussit à nous donner des explications incroyablement complètes et détaillées.

Comment c’est possible? Un peu comme Google, qui réussit à lire le web pour nous indiquer où cliquer pour avoir réponses à nos questions, ChatGPT, lui, nous donne carrément l’explication sous la forme d’un texte suivi.

Non seulement ça, mais les réponses générées sont différentes à chaque fois, d’où la raison pour laquelle ChatGPT est qualifié de « robot conversationnel ».

Bref, vous comprendrez qu’on lui pose des questions beaucoup plus complexes que « à quelle température l’eau bout? »

On en profite plutôt pour lui demander des précisions, à renchérir avec des sous-questions et c’est là qu’on a réellement l’impression d’être en pleine conversation avec le site web.

Quels sont les risques de ChatGPT

Évidemment, si c’est une avancée extraordinaire, certains ont des réserves. On n’a qu’à penser aux professeurs qui ont rapidement manifesté une crainte énorme que leurs élèves s’en servent pour faire leurs travaux sans avoir à travailler.

Heureusement, Microsoft est désormais l’un des investisseurs du projet. Vous vous demandez ce que ça veut dire? En gros, comme toute compagnie de la sorte, ils veulent faire de l’argent.

Ça implique qu’ils vont tout faire en leur pouvoir pour éviter les problèmes et pour faire en sorte que ChatGPT soit utilisé « de bonne façon ».

Déjà, les développeurs de l’intelligence artificielle sont en train de créer un genre d’algorithme en filigrane pour que ceux qui veulent l’utiliser pour tricher puissent être facilement découverts.

Outre les problèmes scolaires, le hic, c’est que ChatGPT est également en mesure de faire de la programmation et comme on dit « où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie ».

En gros, certaines personnes mal intentionnées trop paresseuses pour inventer des virus sont en train d’utiliser ChatGPT pour le faire.

Éventuellement, on va devoir apprendre à l’intelligence artificielle ce qu’elle peut et ne peut pas faire pour éviter des débordements.

C’est un peu la même chose que pour l’invention du couteau, qui a permis de faire de grandes avancées pour l’homme, notamment pour l’aider à se nourrir, mais qui, si mal utilisé, peut aussi tuer.

À quoi peut-on s’attendre pour la suite?

Puisque ChatGPT n’en est qu’à ses débuts, on peut évidemment s’espérer à beaucoup d’avancées en peu de temps.

On n’a qu’à penser au fait que Microsoft soit maintenant un actionnaire du projet pour se poser 1001 questions: est-ce que ça sera menaçant pour Google? Est-ce que Bing se transformera en moteur de réponse et surpassera tous ses compétiteurs? Qu’en est-il de la suite Office, intègrera-t-elle ChatGPT? Est-ce qu’on peut s’attendre à ce qu’il devienne un assistant à la rédaction?

On s’en va sans doute vers là, reste simplement à voir à quelle vitesse, et surtout si ça sera fait de façon éthique, mais une chose est sûre, ça nous sera bien utile dans notre quotidien!

Logo
ChatGPT
Promos et rabais

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine

Promos et rabais

Rabais et promotions: meilleures offres de la semaine pour économiser sur les forfaits mobiles et cellulaires

Logiciels

Quel VPN choisir? Nos avis et comparatifs des meilleurs VPN

Logiciels de sécurité

Nos suggestions des meilleurs antivirus et suites de protection pour ordinateur