Les applications sur l’App Store doivent dévoiler les données qu’ils collectent

L’App Store sur iPhone, iPad et iPod touch apportera plus de transparence au niveau du respect de la confidentialité des utilisateurs. Les développeurs d’applications devront fournir à Apple les données qu’ils entendent collecter et celles-ci seront clairement affichées sur la page de l’application dans l'App Store.

2020 est l’année de la transparence concernant la collecte de données, alors que plusieurs gros joueurs imposent des règles plus strictes aux développeurs.

Apple l’a notamment fait avec la mise à jour MacOS Big Sur et Google entend aussi le faire pour les extensions sur Chrome.

Ces derniers demandent beaucoup plus de comptes à rendre aux développeurs et cherchent ainsi à afficher clairement les données que ceux-ci cherchent à collecter auprès des utilisateurs.

C’est maintenant au tour de l’App Store sur iPhone, iPad et iPod touch d’avoir droit à plus de transparence à cet égard.

Les développeurs doivent dire quelles données ils collectent

À partir du 8 décembre 2020, Apple impose aux développeurs d’applications pour iPhone, iPad et iPod touch de dévoiler les données qu’ils entendent collecter auprès des utilisateurs.

À travers l’App Store Connect, les développeurs doivent ainsi répondre à une série de questions afin de lever le voile sur leurs intentions.

Ceci concerne également leurs partenaires tierces, comme des outils d’analyse ou des réseaux publicitaires.

L’objectif d’Apple avec cette démarche est d’informer les utilisateurs sur le traitement de leurs données personnelles et ce qui est partagé auprès d’applications tierces.

iPhone App Store confidentialité application

Comme sur MacOS Big Sur, la fiche d’application sur iOS devra détailler les données collectées.

Un rapport détaillé sur la confidentialité

Les développeurs doivent donc fournir un rapport à Apple sur l’utilisation des données personnelles de leur application. Ce rapport est alors affiché sur la fiche de l’application dans l’App Store avant qu’on la télécharge.

Ce rapport est divisé en catégories où dans chacune d’entre elles on peut savoir ce qui est collecté par le développeur et ses partenaires.

Voici le type d’informations que l’on peut voir concernant la confidentialité de l’application :

  • Information du contact: Nom, adresse courriel, numéro de téléphone, adresse postale
  • Données de santé et remise en forme: Données médicales, fitness et d’exercice.
  • Informations financières: Numéro de carte de crédit ou compte bancaire, profil financier, salaire, revenus, dettes.
  • Géolocalisation: Données de l’emplacement précis ou approximatif où l’on est.
  • Contenu des utilisateurs: Courriels, messages textes, photos, vidéos, données audio, contenu de jeux, données de service client.
  • Historique de navigation: Les informations sur les pages que l’on a consultées.
  • Historique de recherche: Les recherches que l’on fait dans l’application.
  • Identifiants des utilisateurs: Pseudonyme, identifiant, ID de compte, numéro client, ou toutes informations permettant d’identifier un utilisateur.
  • Historique d’achats: Les achats ou tendances d’achats d’un individu.
  • Données d’utilisation: Les interactions avec l’application, les données publicitaires.
  • Information liée au diagnostic de l’application: Journal de crash et les données de performance de l’application.

Autant d’information qui nous permet d’avoir un aperçu beaucoup plus clair de ce qu’une application va collecter avant même de la télécharger.

De quoi ensuite nous permettre de faire un choix plus éclairé à savoir si l’on veut ou non télécharger ladite application.

Lire les règles complètes de confidentialité de l’App Store (en anglais)

Comment modifier les autorisations accordées à nos applications mobiles