Vol de données chez Capital One, 6 millions de Canadiens touchés

L’institution financière Capital One a été victime d’un piratage informatique qui aurait compromis 106 millions de clients en Amérique du Nord. De ce nombre, 6 millions de Canadiens seraient touchés, alors qu’un million de numéros d’assurance sociale auraient été subtilisés en plus d’autres informations personnelles.

Après la fuite de renseignements chez Desjardins, voilà que Capital One sont eux aussi embourbés dans une histoire de faille de données personnelles.

Attaqué entre le 22 et 23 mars 2019, c’est près de 106 millions de personnes qui auraient vu leurs informations personnelles être subtilisées par la pirate informatique du nom de Paige Thompson, alias Erratic. Celle-ci a rapidement été arrêtée par la police fédérale américaine.

Capital One vol de données personelles 106 millions de personnes 6 millions de canadiens

Capital One a été victime d’un des plus grands piratages informatiques visant une banque américaine.

Quelles informations ont-elles été volées à Capital One ?

Capital One a émis un communiqué pour expliquer le fond de l’histoire et énumérer les données personnelles qui ont été compromises.

De ce qu’on y apprend, ce sont les particuliers et petites entreprises ayant demandé une carte de crédit chez Capital One entre 2005 et 2019 qui sont touchés.

Les informations dérobées à ces personnes chez Capital One sont :

  • Leur nom
  • Leur adresse 
  • Leur code postal 
  • Leurs numéros de téléphone 
  • Leurs adresses courriel 
  • Leur date de naissance 
  • Leurs revenus

 

En plus de ces informations, certains clients de chez Capital One se seraient fait voler :

  • Leur cote de crédit
  • Leur limite de crédit
  • Leur solde de crédit
  • Leur habitude de paiement
  • Des données de transactions

 

Si Capital One assure qu’aucun numéro de compte bancaire n’a été compromis, il demeure que près d’un million de numéros d’assurance sociale canadiens ont été subtilisés.

L’institution financière continue présentement son enquête et affirme qu’il est peu probable que les informations volées aient été utilisées pour commettre une fraude ou aient été disséminées.

Elle poursuit en disant que les personnes touchées seront informées de la situation et que des services de surveillance de crédit ainsi qu’une assurance contre le vol d’identité seront ms à la disposition des personnes atteintes, et ce, sans frais.

Il n’en demeure pas moins que la vigilance est évidemment de mise, alors qu’il est loin d’être impossible que des personnes mal intentionnées tentent de profiter de la situation avec des courriels d’hameçonnage.

Lire le communiqué de Capital One

 

Ce VPN fait bien plus que protéger votre connexion internet

Messages textes frauduleux : comment les reconnaître et se protéger?

Courriels frauduleux : comment les reconnaître et se protéger ?

Logiciels

Améliorez vos projets vidéo avec ce site offrant des vidéos, sons et musiques gratuites libres de droits

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine