Scranos, un virus qui crée la panique sur Facebook, YouTube et bien plus

Un nouveau virus du nom de Scranos fait des ravages sur le web. Découvert par les chercheurs de chez Bitdefender, le malware de type cheval de Troie cherche à collecter plusieurs informations personnelles et bien plus sur notre ordinateur. En ligne de mire Facebook et YouTube notamment.

Comme pour les vraies maladies, il y a des virus informatiques plus virulents que d’autres. C’est notamment le cas de Scranos qui déploie tout un arsenal pour nous voler des informations personnelles.

Plus que des données personnelles, les pirates cherchent sans surprise à voler nos informations de paiements sur plusieurs plateformes en ligne.

Scranos virus cheval de Troie Facebook YouTube Amazon Steam

Le virus Scranos inquiète de plus en plus les utilisateurs de Facebook et YouTube.

Un virus aux multiples facettes

Ce sont les chercheurs de la compagnie d’antivirus Bitdefender qui ont découvert et mis en lumière le procédé du virus Scranos, alors que le virus prend une expansion phénoménale depuis mars dernier.

Comme bien d’autres virus, celui-ci se déguise en un logiciel légitime. Les chercheurs l’auraient notamment aperçu sous forme de logiciel pour e-book, de lecteur vidéo, de pilotes ou même carrément d’antivirus.

Une fois installé, le malware va télécharger d’autres logiciels malveillants sur l’ordinateur pour accroître ses possibilités. Et malheureusement, elles sont nombreuses.

Scranos peut notamment :

  • Désactiver Windows Defender
  • Extraire les témoins (cookies) et identifiants des navigateurs Chrome, Chromium, Firefox, Opera, Edge, Internet Explorer, Baidu et Yandex
  • Voler les identifiants et informations de paiements sur Facebook, Amazon et Airbnb
  • Envoyer des requêtes d’amis sur Facebook
  • Propager des messages d’hameçonnages sur Facebook Messenger pour notamment infecter des appareils Android
  • Voler les identifiants des utilisateurs de Steam
  • Implanter un logiciel malveillant de publicité (adware) sur Internet Explorer
  • Installer une extension adware sur Chrome et Opera
  • Extraire notre historique de recherche
  • Ouvrir subtilement des fenêtres YouTube sur Chrome, s’abonner à des chaines, puis agir comme clickfarm pour générer des revenus publicitaires aux pirates

Non, ce n’est pas beau tout ça ! La liste pourrait même s’allonger, puisque Scranos serait constamment mis à jour par ses créateurs.

La vigilance est donc de mise, alors qu’il faut évidemment éviter de télécharger des logiciels en provenance de n’importe où sur le web, mais aussi se méfier des fichiers envoyés par nos amis sur Facebook. C’est sans compter de faire la mise à jour de son antivirus pour tenter d’identifier la menace si elle se présente devant nous.

Si vous pensez que votre machine est infectée, Bitdefender indique la procédure sur comment retirer Scranos à la page 35 de son étude sur le virus en version PDF.

Nos choix d’antivirus et suites de protection 2019

Ce VPN fait bien plus que protéger notre connexion internet

N'oubliez plus jamais vos mots de passe

Logiciels

Améliorez vos projets vidéo avec ce site offrant des vidéos, sons et musiques gratuites libres de droits

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine