Les fichiers Microsoft Office seraient responsables de 43% des infections de virus informatiques

Une étude publiée par les chercheurs en cybersécurité de chez Netskope révèle de quelle façon près de la moitié des appareils se font infecter. En effet, 43% des infections par des virus et logiciels malveillants sur des ordinateurs, téléphones intelligents ou tablettes le seraient par l’entremise de fichiers Microsoft Office.

Doit-on se méfier des courriels de nos collègues de travail?

Sans virer dans la paranoïa, il n’en demeure pas moins que c’est dans le contexte de notre travail que nous devons prêter une attention particulière aux menaces informatiques.

Non seulement les fichiers de notre entreprise sont des proies de choix pour des pirates informatiques, mais de plus, avec le rythme parfois effréné du travail, c’est là que l’on baisse notre garde.

Les pirates en sont conscients et c’est pourquoi les données de l’étude menée par Netskope ne sont pas des plus étonnantes.

Protégez-vous de la fraude et du vol d'identité avec ma conférence en ligne gratuite

43% des infections via des fichiers Words, Excel, PowerPoint

Selon l’étude, près de 43% des infections par des virus et logiciels malveillants, au 2e trimestre de 2021, l’ont été via l’entremise de fichiers en apparence pour le travail. Plus précisément, il s’agit de fichiers Microsoft Office, donc des documents Word, Excel et PowerPoint notamment qui sont compromis et qui contiennent en fait du code malveillant.

Ces chiffres sont en hausse comparativement à 2020, alors qu’on oscillait dans les 20% des cas d’infection de cette façon.

Ceci s’explique par deux raisons.

La première ne nous surprendra pas, elle est liée à la pandémie du coronavirus alors que plusieurs se sont trouvés à faire du télétravail. On a ainsi moins de vigilance ou on n'a carrément plus accès à des solutions de protection offertes à nos bureaux.

La deuxième est liée au virus de type rançongiciel Emotet qui a fait pas mal de ravage avant d’être démantelé en début 2021.

Il reste que son mode de fonctionnement aurait été repris par d’autres pirates, alors qu’il suffit d’un fichier Word pour compromettre la sécurité de nos fichiers et notre machine.

Les trucs pour se protéger

Les mots clés pour se protéger d’une infection du genre demeurent la prudence, d’être alerte et conscient des dangers.

D’une part, il est toujours important de bien vérifier l’adresse courriel de l’expéditeur. Qui nous envoie ce fameux courriel avec un fichier Office? Si l’on ne reconnaît pas l’adresse ou que celle-ci est louche avec par exemple d'innombrables caractères, alors il faut faire gaffe.

Mettre à jour nos appareils est également une façon de se prémunir. Certains pirates tentent d’exploiter des failles de sécurité connues. En mettant à jour notre ordinateur, tablette et/ou téléphone intelligent, on se protège face à ces menaces.

Enfin, on ne le répètera jamais assez, mais se munir d’un antivirus demeure toujours judicieux alors qu’il peut nous sauver les fesses dans un cas où nous allons trop vite et ouvrons un fichier que l’on n’aurait pas dû.

De quoi nous épargner bien des soucis à nous et à notre entreprise!

Consulter notre kit antifraude sur fraudeweb.com

Nos choix d’antivirus et suites de protection 2021

Protégez les appareils de votre entreprise avec cet antivirus pour bureau

Ordi & périphériques

Protégez vos données et votre connexion internet sur autant d’appareils que vous voulez avec ce VPN

Ordi & périphériques

Achat d’ordinateur portable: pourquoi la mention Evo d’Intel garantit un meilleur choix