Données de localisation: enquête sur l'application de Tim Hortons

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a lancé une enquête concernant l’application mobile de Tim Hortons. L’application a été épinglée pour collecter les données de localisation de ses utilisateurs même lorsque l’app est fermée.

Un article du journaliste James McLeod du Financial Post a mis en lumière l’énorme collecte de données personnelles faites par l’application mobile de Tim Hortons.

Ce dernier s’est aperçu que l’application avait traqué sa localisation précise jour et nuit, pas moins de 2700 fois en l’espace de 5 mois. Bref, pas moins de 18 fois par jour, et ce, même si son application était fermée.

À la suite de ces révélations, La Presse Canadienne nous apprend que Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada et ses homologues de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Québec ont lancé une enquête sur les pratiques de l’entreprise.

Le but de l’enquête est de savoir si Tim Hortons respecte les lois sur le respect de la protection des renseignements personnels.

L’utilisation de la localisation n’est pas uniquement propre au géant du café canadien et soulève donc bien des questions sur les autorisations que l’on donne à nos applications.

Application Tim Hortons données localisation

La chaine Tim Hortons est sous enquête pour la collecte d’informations de géolocalisation via son application mobile.

Vérifier les autorisations de localisation de ses applications

Lorsqu’on installe une application sur son téléphone intelligent, celle-ci nous demandent plusieurs autorisations, dont notre localisation à l’occasion.

Parfois on accepte sans trop se soucier de ce que cela implique.

Après tout, dans le cas de Tim Hortons par exemple, cette autorisation sert entre autres pour effectuer une commande dans un restaurant près de nous. Utiliser notre localisation est ainsi logique d’une certaine façon.

Le hic, c’est qu’en autorisant l’accès à notre localisation, nous n’avons pas le choix de dire pour quelle fonction on accepte cette collecte d’informations.

Plusieurs applications profitent de ce flou pour nous suivre à la trace, peu importe les situations ou bien que l’on utilise ou non l’application.

Toujours dans le cas de Tim Hortons par exemple, cela peut potentiellement leur être utile pour savoir chez quel compétiteur nous allons aussi de sorte qu’ils vont chercher à adapter leur offre.

Seulement, cette collecte est extrêmement intrusive, alors qu’ils peuvent savoir où l’on habite, où l’on travail, etc.

Cette histoire rappelle l’importance de se questionner sur l’autorisation que l’on accorde à nos applications.

A-t-on besoin qu’une application de divertissement ait accès à notre localisation? Qu’un jeu accède à nos photos? Qu’une application de nouvelle accède à nos contacts?

Poser la question c’est souvent y répondre!

Comment modifier les autorisations accordées à nos applications mobiles

Logiciels de sécurité

Protégez les appareils de votre entreprise avec l’antivirus pour bureau de Kaspersky

Conseils d'achat

Retrouvez toutes nos suggestions, idées cadeaux et concours de Noel