De fausses versions de l'app FaceApp cherchent à installer un malware

L’application FaceApp qui permet de vieillir le visage à partir d'une photo est victime de son succès planétaire, alors que de fausses versions de l’application ont été aperçues par Kaspersky Lab. Le but serait d’installer un adware du nom de MobiDash.

Beaucoup d’encre à couler concernant l’application FaceApp et le fameux FaceApp Challenge qui a inondé Facebook ces derniers jours. Le débat fait rage quant à la sécurité de l’application et la collecte de données personnelles.

Bien franchement, depuis que l’application est devenue virale, on a droit à une tempête médiatique qui a pris des proportions largement exagérées. Après tout, c’est l’été et les médias n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent. Alors, parler d’une app russe qui collecte des données, ça de quoi faire jaser!

Seulement voilà, si l’application FaceApp n’est pas blanche comme neige, elle agit comme bons nombres d'applications que l’on a sur notre téléphone. Vous vous inquiétez des informations qu’elle collecte sur vous? Vous devriez bien plus vous inquiéter de Facebook dans ce cas!

Toujours est-il que oui FaceApp collecte des informations, mais grâce à des témoins comme Google Analytics qui permet à de nombreux sites de connaitre des informations sur ses visiteurs, mais de façon anonyme. Par exemple de savoir que 53% des personnes qui l'ont téléchargé sont des femmes, 20% sont au Canada, etc.

Il est vrai cependant qu’il peut y avoir un danger potentiel à partager nos photos à des sociétés. Mais ce danger est tout aussi présent si l’on publie des photos sur Facebook, Twitter, Google et autres plates-formes. Nos images peuvent être malheureusement utilisées à mauvais escient une fois qu'elles sont sur le web.

FaceApp téléphone fausses applications malware Kaspersky

De fausses versions infectées de l'application FaceApp circulent sur le web selon Kaspersky Lab.

Kaspersky identifie de fausses versions de FaceApp infectées

Libre à chacun d’utiliser ou non l’application FaceApp, seulement encore faut-il télécharger la bonne version de l’application. Selon les observations d’Igor Golovin de la compagnie d’antivirus Kaspersky, plusieurs fausses versions de FaceApp circulent dans le but de propager un logiciel malveillant.

Bien que FaceApp a été lancé en 2017, ce n’est que récemment qu’elle a connu un succès viral. Succès qui a poussé des petits fin finauds à créer de fausses versions de l’application dans le but d’en soutirer de l’argent.

Up To 50% Off Kaspersky Home Security Products

 

Comment? En tentant d’installer un logiciel malveillant de publicité (adware) du nom de MobiDash.

Pas moins de 500 personnes auraient été touchées en moins de 48 heures, lors de la deuxième semaine de juillet, alors que les fausses versions de l’application commençaient à émerger sur le web. De plus en plus de personnes pourraient être malheureusement touchés à mesure que le phénomène prend de l'ampleur.

Il existe galement une autre arnaque utilisant FaceApp, alors qu'une version Pro est également offerte pour quelques dollars. Seulement, FaceApp Pro est complète fausse et n'apporte aucune nouvelle fonction mise à part celle de vouloir nous soutirer de l'argent. Plusieurs milliers de personnes seraient déjà tombés dans le panneau.

Comme toujours, la vigilance est de mise et il faut bien s’assurer que l’on télécharge la bonne version d’une application en regardant notamment le nombre de téléchargements, les avis, mais aussi, et surtout en les téléchargeant à partir d’un vrai catalogue d’applications comme le Play Store ou l’App Store plutôt que sur un site web inconnu.

Nos choix : antivirus et suites de protection pour ordinateur

Nos choix : antivirus et suites de protection pour mobile

Logiciels

Améliorez vos projets vidéo avec ce site offrant des vidéos, sons et musiques gratuites libres de droits

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine