20 apps de VPN et bloqueurs de publicités ciblés pour collecte illégale

Sensor Tower, une plateforme d’analyse de données pour développeurs et entreprises, est accusé d’avoir collecté illégalement les données de millions d’utilisateurs en utilisant des applications de VPN et de bloqueur de publicités.

Plusieurs raisons peuvent nous motiver à télécharger et installer un VPN ou un bloqueur de publicité.

Bon, dans le cas des bloqueurs de publicités, on s’entend que c’est parce qu’on n’aime pas la pub sur le web (bien qu’elle soit essentielle pour des sites comme le mien).

Dans le cas d’un VPN, on peut en vouloir un pour protéger nos informations sur des réseaux internet publics ou bien pour consulter du contenu d’autres pays visés par une restriction géographique.

Ces raisons sont toutes valables, mais encore faut-il ne pas installer n’importe quelle application de ce genre.

VPN Sensor Tower collecte données illégale

Des applications de VPN visaient en fait à collecter les informations sur notre téléphone.

Toutes les données du téléphone envoyées à Sensor Tower

C’est une enquête du site BuzzFeed News qui a mis la lumière sur la stratégie secrète de Sensor Tower. L’entreprise détient secrètement une vingtaine d’applications qui ont pour but de collecter illégalement toutes les données qui transitent sur le téléphone.

En effet, ces applications invitent les utilisateurs à installer un fichier racine dans l’appareil. Cette pratique est proscrite par le Play Store de Google et l’App Store d’Apple, puisque ce type de fichier a pour but de collecter toutes les données qui entrent et sortent du téléphone.

Pour contourner les règles de Google et Apple, les applications dirigent les utilisateurs vers un site externe pour installer le fichier racine et non dans l’application directement.

Quelles sont donc ces applications détenues par Sensor Tower? Buzzfeed News nomme entre autres:

  • Free and Unlimited VPN (Android)
  • Luna VPN (Android et Apple)
  • Mobile Data (Android et Apple)
  • Adblock Focus (Android)

Google et Apple ont été avisés de la situation et ont retiré respectivement Mobile Datat et Adbock Focus de leur catalogue. Pour les autres, elles feraient toujours l'objet d'une enquête.

Sensor Tower était par ailleurs déjà dans le viseur d’Apple, alors que 12 de ses applications avaient déjà été retirées de l’App Store pour avoir violé ses règles.

Sensor Tower s’est défendu en disant que les données étaient collectées de façon anonyme et qu’elles ne pouvaient être liées à une personne précise.

Le scepticisme est évidemment quand on voit les multiples efforts qui ont été faits pour contourner les règles.

Venant d’une compagnie qui vend des analyses de données pour des annonceurs, développeurs et entreprises, il y a lieu de croire que ces informations étaient monnayées.

Toute cette histoire nous ouvre encore une fois les yeux. Il faut une fois de plus faire bien attention à ne pas télécharger n’importe quelle solution miraculeuse et gratuite. Bien souvent si c’est gratuit, c’est nous le produit!

Quel VPN choisir? Nos avis et comparatifs des meilleurs VPN

L'antivirus gratuit Avast accusé de vendre les données de ses utilisateurs

Conseils d'achat

Découvrez les suggestions cadeaux de Noël technos de Best Buy

Logiciels de sécurité

Protégez les appareils de votre entreprise avec l’antivirus pour bureau de Kaspersky