Facebook veut nous sensibiliser à lire les articles que l’on veut repartager

Facebook a annoncé sur son compte Twitter tester une nouvelle fonctionnalité de sensibilisation pour que les utilisateurs de sa plateforme lisent le contenu d’un article avant de le repartager sur leur fil d’actualité.

Ça fait plusieurs années déjà que le réseau social de Mark Zuckerberg tente de lutter contre la désinformation qui s’y trouve.

Parfois, le titre et l’image de certains textes ne concordent pas tout à fait avec le contenu du billet, et le fait de les repartager sans en avoir lu l’idée générale peut porter à confusion, voire même créer de fausses nouvelles.

C’est la raison pour laquelle Facebook lance une nouvelle série de tests qui encourage quiconque voudrait partager un article sans l’avoir lu de l’ouvrir et d’en prendre connaissance. Ces avertissements prennent la forme d’un petit onglet.

D'ailleurs, si ce n'est pas déjà fait, je vous invite à regarder ma vidéo en tête d'article. Puisque ça arrive que plusieurs personnes me posent des questions techniques alors que la réponse se trouve explicitement dans mon texte, j’ai envie que nous fassions un petit jeu histoire de tester si une telle fonction est réellement nécessaire.

Si vous vous êtes rendus jusqu’ici dans la lecture de cet article, rendez-vous sur la publication Facebook et laissez-moi un commentaire qui commence par la lettre "m" :

  • Moi je ...
  • Ma vision est ...
  • Mon opinion ...

Ça sera notre code secret, et on saura ainsi qui a bien lu mon texte au moins jusqu'ici!

exemple lecture article twitter vs. test facebook

À gauche, on voit que Twitter avait déjà pris des mesures similaires et à gauche, c’est ce qu’on pourra apercevoir sur Facebook.

La même fonctionnalité que sur Twitter

Plus tôt en 2020, c’est Twitter qui a d’abord lancé le bal. Avant de laisser un utilisateur retweeter un article, il propose plutôt à celui-ci de l’ouvrir et de le lire.

C’est sensiblement la même chose que l’on pourra observer sur Facebook, alors qu’un avertissement de type « pop-up » pourrait s’afficher si on tente de partager un article avant de l’avoir lu.

Dans celui-ci, on se fait expliquer les potentiels désagréments que ça peut causer, entre autres le fait que certaines informations clés pourraient ne pas être prises en considération.

Cependant, Facebook ne nous forcera pas à lire l’article pour le partager, il ne suffit que d’un avertissement et un bouton « partager quand même » reste présent.

Comment contrôler et limiter les commentaires sur nos publications Facebook

Logiciels

Améliorez vos projets vidéo avec ce site offrant des vidéos, sons et musiques gratuites libres de droits

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine