Une peur irrationnelle mais bien réelle

La peur des aiguilles n’est peut-être pas justifiée pour certains, mais c’est une triste réalité pour d’autres.

Elle a d’ailleurs un nom tiré du grec, la bélonéphobie!

Par contre, une fois à l’hôpital, les infirmières ont bien beau être compréhensives, quand il faut y aller, il faut y aller! Après tout, même le pauvre patient était surpris de la rapidité de la piqûre…