Le petit guide du cybersexe sécuritaire

Cette chronique s'adresse à tous les adeptes des sites de rencontres, du clavardage érotique, de sextos, sexcam et des activités liées au cybersexe.

On vous donne des conseils (oui, des conseils!) pour ne pas que votre vie ou celle de vos ados tournent au cauchemar comme c'est le cas pour des milliers de personnes victimes d'extorsion ou d'atteinte à leur réputation.

Car disons-le une fois pour toutes, la réalité c'est que bien des ados et des hommes sont fervents du cybersexe et de la pornographie en ligne. Les couples s'envoient probablement plus de «sextos» que de textos via les services SMS.

Avec le Web, même pas besoin de se déplacer pour une «date» ou une petite vite, on active la webcam et c'est parti! Que ce soit avec une blonde ou un chum ou encore, un parfait étranger!

Sur francoischarron.com, on vous aide avec vos problèmes informatiques et Internet, eh bien on vous aide aussi pour cet aspect du Web, on poursuit notre mission jusqu'au bout! (excusez le jeu de mots trop facile... ;)

À ceux et celles qui se disent que le meilleur et seul conseil valable est de ne pas se déshabiller devant sa caméra, on est obligé d'admettre que la pratique existe bel et bien et qu'on a décidé d'aider au lieu de juger!

 

Cybersexe: le revers de la médaille

Constat: des milliers de personnes s'adonnent au cybersexe, qu'on soit d'accord ou non, la réalité c'est que ça existe et que c'est populaire.

La réalité c'est aussi que ces rencontres sexuelles virtuelles tournent parfois mal et finissent par causer bien des regrets, même si au départ, il n'y a rien de mal à s'exhiber entre adultes consentants!

Avant de se prendre en photo ou tourner une vidéo où on s'exhibe, il faut y penser deux fois, car il existe un risque réel d'être victimes de chantage, de menaces ou de tentatives d'extorsion.

 

La situation touche les couples

Les victimes sont principalement des hommes mariés et des homosexuels qui n'affichent pas publiquement leur orientation sexuelle. Bien souvent, c'est la curiosité qui pousse à tenter l'expérience du cybersexe.

Pour plusieurs, les rencontres virtuelles constituent une bonne alternative à l'infidélité, car il n'y a pas réellement d'adultère.

Mais soyons honnêtes, plusieurs femmes (ou hommes) considèrent que la masturbation devant la caméra est un adultère. Imaginez donc la scène si vous devez avouer à votre épouse que vous êtes victime de chantage suite à une séance de cybersexe qui a mal tourné. Séance s'étant déroulée avec une autre femme ou bien, avec un homme!

La situation touche les ados

Plusieurs ados se font également prendre au piège. On les menace de publier la vidéo de leurs ébats solos devant la caméra, de la montrer à leurs parents ou aux élèves de leur école.

Et ce ne sont pas que les extraits de webcams qui sont alors utilisés, plusieurs photos échangées avec l'application SnapChat, très populaire chez les jeunes, permettant d'envoyer une image qui s'autodétruit après quelques secondes, sont aussi utilisées. La personne à l'autre bout peut très bien effectuer une capture d'écran sur son appareil et avoir la photo en main même si elle est supposée être détruite!

Menacée que les images soient dévoilées, la jeune fille va parfois aller plus loin qu'elle le désire avec son agresseur pour que celui-ci arrête de la harceler et on a aussi vu des cas de jeunes gais qui se sont suicidés de peur d'être «outés» de force.

 

La situation touche les célibataires

Pour les hommes célibataires, l'arnaque peut aller encore plus loin, car on utilise l'aspect sentimental pour gagner la confiance et inciter à des gestes qui n'auraient pas été commis sans cet attachement amoureux.

Les fraudeurs ouvrent des profils sur des sites de rencontres et partent à la chasse à l'homme en quête de l'amour. Ils s'affichent comme étant une femme ou un homme de Côte d'Ivoire, du Maroc ou de n'importe quel pays francophone et envoient des mots doux à la victime potentielle pour capter son intérêt et sa confiance.

Puis finalement, on passe aux activités plus intimes en utilisant le Web comme intermédiaire. Et voilà! Le célibataire en manque d'amour se dénude devant sa caméra, la scène est enregistrée, puis on utilise cette bande vidéo pour réclamer de l'argent pour retirer la vidéo du Web ou éviter qu'elle soit mise en ligne. Il y a là la double fraude: sentimentale et financière!

Tomber en amour sur Internet et se faire arnaquer

 

Le cybersexe sécuritaire

Entendons-nous: le cybersexe est le «sécurisexe» le plus «safe» qui soit; les partenaires ne sont même pas physiquement ensemble!

Mais avant de s'exhiber devant une caméra, il y a quelques petits conseils qu'on devrait mettre en pratique pour éviter que la situation tourne mal.

Conseil #1: Jusqu'au cou!
Pas besoin de vous expliquer que si on ne voit pas votre visage, les chances de vous reconnaître sont amoindries! En fait, même si on enregistre la scène, la vidéo n'aura aucune valeur si on ne vous y reconnait pas. On élimine donc ainsi les risques de chantage et d'extorsion et même ceux que la vidéo soit publiée sur un site de pornographie amateur.

Conseil #2: Pas de signes distinctifs!
Votre surnom est tatoué sur votre main? Vous avez une tâche de naissance en forme d'étoile sur le ventre? Vous portez une bague en exemplaire unique? Prenez soin de cacher ses signes distinctifs juste au cas!

Conseil #3: Coupez le son!
Les gens proches de vous peuvent facilement reconnaître votre voix sur une vidéo, même si on ne voit pas de visage. Si votre interlocuteur exige que vous parliez, éteignez la webcam! Pas de paroles, quelques soupirs, au pire...

Conseil #4: Oubliez l'éclairage de studio!
Ce n'est pas le bon moment pour reproduire l'ambiance lumineuse d'un shooting photo! Au contraire, efforcez-vous d'offrir une image de mauvaise qualité dans laquelle on ne voit que l'essentiel, mais sans pouvoir reconnaitre la décoration de votre bureau en arrière-plan.

Vous comprenez que l'idée est de rendre la vidéo inutilisable pour les criminels; si on ne reconnaît pas que c'est vous, les images de mauvaise qualité sont sans valeur, tant au point de vue des tentatives d'extorsion que d'atteintes à la réputation.

Ces simples conseils pourraient vous éviter bien des ennuis et des chicanes de ménage s'ils sont mis en application!

Le chantage pornographique sur le Web

 

L'histoire d'un jeune Québécois...

Pour vous montrer à quel point la situation peut dégénérer, on vous partage la mésaventure d'un jeune homme québécois exerçant le métier d'intervenant scolaire.

Ce jeune homme de 25 ans possède une chaîne YouTube sur laquelle il publie des vidéos d'activités organisées avec les jeunes de son école.

Un jour, il se fait aborder sur Facebook par une belle jeune femme de son âge résidant en France qui lui dit qu'elle le trouve mignon. Après quelques semaines à s'échanger des courriels, elle lui envoie des photos d'elle nue et propose de faire une rencontre virtuelle, une séance de sexcam.

Le jeune homme accepte (après tout, il est célibataire et ne peut se déplacer pour la rencontrer) et ladite séance a bel et bien lieu.

Quelques heures après, elle lui envoie un hyperlien vers une vidéo qu'elle vient de publier sur YouTube.

Cette vidéo contient des images du jeune homme en pleine séance de masturbation, dans laquelle on voit aussi son visage, son tatouage à l'avant-bras et TOUT le reste! La malicieuse a rajouté des images d'une autre vidéo que le jeune homme avait publiée sur sa chaine YouTube.

Elle a utilisé les informations qu'elle a pu récolter à son sujet lors de leurs premiers échanges pour créer un montage vidéo qui affiche des images du jeune homme nu et d'une activité qu'il a organisée avec les élèves de son école pour l'accuser de pédophilie!

LE CAUCHEMAR!!!

Pour qu'elle la supprime, la femme exige une rançon de 5000$ transférable par PayPal sinon, la directrice de l'école où le jeune travail sera alerté.

Ne pouvant pas laisser l'histoire prendre encore plus d'ampleur et ne pouvant pas donner la somme demandée, le jeune homme se rend aussitôt à la station de police la plus près pour raconter sa mésaventure. Heureusement, les autorités ont pu rapidement retirer la vidéo qui a été vue seulement une dizaine de fois et une enquête pour extorsion a été entamée.

Cependant, pour éviter toute confusion avec ses patrons et par souci de transparence, le jeune homme a du rencontrer son supérieur et lui raconter sa mésaventure...

Vraiment une situation embarrassante!!!

L'histoire se termine ainsi et le jeune homme a été félicité pour son honnêteté, mais personne ne pourra lui rendre l'estime de soi qu'il a perdue ce jour-là.

S'il n'avait pas réagi de cette manière, qui sait, il serait peut-être aujourd'hui sans emploi et accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, simplement parce qu'il a manqué de précautions et s'est laissé tenter par cette pratique courante qu'est le cybersexe.

Ne prenez pas de risques et appliquez les conseils contenus dans cette chronique, ils pourraient vous éviter de gros, gros ennuis!

Conseils d'achat

Retrouvez toutes nos suggestions, idées cadeaux et concours de Noël

Logiciels de sécurité

Ce VPN protège la connexion internet de nos appareils à plus petit prix

Maison

Embellissez vos pièces avec ces néons intelligents et personnalisables qui suivent le rythme!

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos du Vendredi Fou!