Pirater un ordinateur à partir du ventilateur: des chercheurs l'on fait!

Une équipe de chercheurs israéliens de l’Université Ben Gurion a publié une étude sur comment il était possible de pirater un ordinateur à partir de la vibration émise par les ventilateurs de la machine.

Ça semble être un plan loufoque tiré d’un film d’action où l’on trouve une façon complètement ridicule de pirater un ordinateur, pourtant c’est bien vrai.

Des chercheurs israéliens en sécurité informatique de l’Université Ben Gurion sont parvenus à trouver un moyen de pirater un ordinateur et d'extraire des informations via le ventilateur de la machine.

Plus précisément, lorsque le ventilateur de l’ordinateur est en marche pour évacuer la chaleur, celui-ci émet des vibrations. Ces vibrations se transmettent au caisson de l’ordinateur qui vibre à son tour.

À l’aide d’un logiciel et un appareil spécifiquement placés dans l’ordinateur, les chercheurs sont en mesure de contrôler la vitesse des ventilateurs et donc des vibrations. Le caisson de l’ordinateur vibre et ces vibrations sont alors transformées en langage informatique pour extraire des informations dans la machine.

Quand je vous disais que ça semblait sorti d’un film!

Pirater ordinateur via ventillateur

Le ventilateur d’un ordinateur peut théoriquement compromettre sa sécurité.

Un piratage hautement improbable à la maison

Rassurez-vous, votre ordinateur ne risque pas d’être piraté de la sorte, puisque ça demande quand même un haut degré de complexité et surtout un accès physique à la machine.

Dans un premier temps, il faut installer un logiciel malveillant sur la machine. Cette partie est possible.

Sauf qu’il faut aussi placer un appareil tel un Raspberry Pi dans la tour de l’ordinateur entre le ventilateur et la carte mère afin de contrôler précisément la vitesse de rotation du ventilateur. Il faut donc un accès physique à la machine.

Une méthode pas mal plus compliquée pour un pirate que de simplement envoyer un courriel d’hameçonnage avec un logiciel malveillant dedans.

Bref, tel un film de James Bond, c’est pratiquement une technique d’agent secret dans le but de débusquer une organisation X.

Il reste néanmoins impressionnant de voir qu’un composant aussi inusité que le ventilateur d’un ordinateur peut compromettre la sécurité des données qui y sont enregistrées.

Lire l’étude de l’Université Ben Gurion

Logiciels de sécurité

Protégez les appareils de votre entreprise avec l’antivirus pour bureau de Kaspersky

Conseils d'achat

Retrouvez toutes nos suggestions, idées cadeaux et concours de Noel