Melon, l’application de rencontre truffée de pervers à proscrire aux ados

Melon, c’est une application mobile de rencontre où l’on communique avec des étrangers via chat et appel vidéo. Malheureusement, les exhibitionnistes semblent en avoir pris le contrôle, chose qui inquiète grandement les parents d’adolescents curieux.

Quand ce n’est pas le site web Chatroulette ou Omegle qui fait les manchettes parce qu’il abrite des pédophiles, pervers et exhibitionnistes, c’est une autre plateforme qui est portée à notre attention.

La même histoire se répète fâcheusement trop souvent: une nouvelle application inconnue des parents devient virale et passe sous le radar jusqu’à ce qu’on en fasse la découverte, souvent par hasard.

C’est exactement ce qui s’est déroulé avec l’application Melon, alors qu’un lecteur de Francoischarron.com m’a écrit pour s’avouer inquiet devant ce qui lui semblait être un repère de pervers. Il s’avère qu’il avait raison.

application rencontre melon pervers exhibitionnistes attention

Melon a beau se décrire comme une simple app de rencontre, ses utilisateurs s’en servent différemment.

Beaucoup de nudité non sollicitée

À la base, Melon se veut une application de rencontre pour se faire des amis partout à travers le monde via des conversations vidéos avec n’importe qui en appuyant sur un simple bouton.

En revanche, si l’on regarde de plus près les commentaires des utilisateurs de l’application, on voit bien qu’il y a quelque chose qui cloche alors que beaucoup dénoncent l’absence de modérateur pour filtrer le contenu.

On ne voit que des hommes en train de se masturber c'est dégoûtant! On devrait mettre un robot pour les détecter puis les signaler automatiquement…

C’est assez décevant d’essayer de clavarder par vidéo avec des gens alors qu’ils sont tout nus et montrent tout. Sur 10, j'ai fini par signaler 9 profils. 

Des recommandations trop faciles à contourner

Les créateurs de l’application ne sont pas dupes. Sur le Google Play Store, on peut voir que Melon est recommandé aux utilisateurs de 17 ans et plus parce qu’on y trouver contenu sexuel léger et de la nudité occasionnelle.

Cependant, dans les conditions générales de l’application, on mentionne seulement que les enfants de 13 ans et moins n’ont pas l’autorisation de s’inscrire. Encore là, c’est bien facile pour un jeune de mentir sur son année de naissance.

Pour résoudre un tel problème avec notre jeune, il faut communiquer avec lui et tenter de le conscientiser sur les divers dangers présents sur le web.

Sinon, on peut toujours installer un contrôle parental sur leurs appareils qui permettent de leur bloquer l’accès à des applications et sites de notre choix.

Bref, outre la prévention, il n’y a pas vraiment de solution miracle alors que les applications de ce genre sont nombreuses et semblent malheureusement être là pour rester.

Omegle: un site de rencontre viral qui attire des pédophiles et pervers

Limitez l'utilisation des appareils de vos enfants avec ces applications de contrôle parental

Économies et rabais

Les meilleurs rabais et aubaines technos du Black Friday Vendredi Fou

Conseils d'achat

Retrouvez toutes nos suggestions, idées cadeaux et concours de Noël