Facebook veut vos photos nues… pour protéger votre intimité!?

Dans un effort pour contrer le «revenge porn», Facebook teste une fonctionnalité où les utilisateurs peuvent lui envoyer leurs photos intimes afin d'empêcher quiconque de les partager ultérieurement sur Facebook, Messenger et Instagram.

Ce test de Facebook fait énormément jaser, et pour cause!

Quiconque craignant qu'une ancienne flamme ou une personne mal intentionnée publie ses photos intimes sans son consentement sur Facebook ou ailleurs n'a sûrement pas envie de les partager de son plein gré sur la plateforme.

D'autant plus que, dans le processus, un vrai employé de Facebook voit réellement les photos compromettantes afin de les protéger en leur assignant une empreinte unique.

Revenge porn Facebook

Envoyer ses photos intimes à Facebook pour lutter contre le «revenge porn»

Si on prend deux minutes pour y réfléchir, on se rend toutefois compte que c'est une fonctionnalité essentielle qui a sa raison d'être.

Avec le chantage pornographique et le «revenge porn» viennent souvent l'anxiété et la dépression et le nombre de victimes de violation de la vie privée est considérable.

Grâce à l'intelligente artificielle, Facebook est en mesure de faire le lien entre une photo qu'un usager tente de publier et les photos préalablement envoyées. Le réseau social vise donc à prévenir plutôt que de guérir et d'empêcher la publication desdites photos sur Facebook, Messenger et Instagram.

Le fait que Facebook s'associe à des organisations locales de confiance est aussi une belle initiative. Ici, c'est avec le YWCA, un organisme qui favorise entre autres la sécurité des femmes et des filles, que Facebook s'est allié. Le Canada fait partie des quelques pays testant le projet pilote.

Voici donc à quoi ressemblera le processus suite au projet pilote:

  • L'utilisateur remplit un formulaire via l'organisme avec lequel Facebook collabore (Au Canada, il s'agit du YWCA. Trois sites de service de YWCA offrent actuellement le service).
  • L'organisme en question envoie par courriel à l'utilisateur un lien dirigeant vers une page sécurisée afin qu'il puisse y mettre ses photos. À l'automne 2017, alors que le projet pilote avait lieu en Australie, il fallait plutôt s'envoyer les photos à soi-même via Facebook Messenger. Il semble donc y avoir eu des changements dans la façon de faire. 
  • Un employé de Facebook faisant partie d'une équipe spécialisée dans ce type de dossiers crée une empreinte unique des photos pour bloquer tout partage d'une photo similaire dans le futur. 
  • L'utilisateur est avisé du traitement de sa demande et Facebook supprime les photos de ses serveurs (au plus tard 7 jours après) afin de ne garder sur ceux-ci que les versions censurées qui serviront à l'algorithme.

D'ici à ce que la fonctionnalité soit déployée officiellement, il est toujours possible de signaler une photo abusive ayant déjà été publiée. Ces conseils sur le cybersexe sont aussi à lire!

Promos et rabais

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine

Promos et rabais

Rabais et promotions: meilleures offres de la semaine pour économiser sur les forfaits mobiles et cellulaires

Logiciels

Quel VPN choisir? Nos avis et comparatifs des meilleurs VPN

Logiciels de sécurité

Nos suggestions des meilleurs antivirus et suites de protection pour ordinateur