iPad, les pour et contres de la tablette d'Apple

Voici l'iPad, la tablette électronique d'Apple lancé au Canada le 28 mai 2010. Un iPod touch gonflé aux stéroïdes. On reprend le design du Touch et du iPhone et on se lance dans le monde du livre.

Petite tournée des points forts et des points faibles... ou plutôt des éléments qui font qu'on veut aller s'en acheter un et des détails qui font qu'on est un peu déçu.

Note globale : j'en veux un!

On se serait attendu à un écran 16:9 et non 4:3 comme c'est le cas. Par contre, ce format d'écran est plus près d'un livre et va rendre la navigation Web plus agréable. Haut de 9,7 pouces et 0,5 pouce d'épais.

L'écran tactile est rétro éclairé comme pour le iPhone. L'image DEL se consulte aussi bien de face que de côté, ce qui permet a plus d'une personne de bien voir le contenu à l'écran. J'ai hâte de voir de mes propres yeux les livres. Les autres lecteurs de livres électroniques proposent l'encre électronique avec comme résultat de ne pas fatiguer l'œil. C'est doux et mat comme du papier. Est-ce qu'il sera agréable de lire longtemps devant un écran glacé et éclairé?

De base, on aura donc la navigation web, le courriel, les photos, les vidéos, l'agenda, les livres, la musique... et un accès aux 150 000 applications du App Store. Ce chiffre va d'ailleurs gonfler avec la venue de cette tablette. L'écran plus grand va permettre à certains concepteurs de s'éclater.

On aurait aimé avoir

Le multitâche. On veut pouvoir faire deux choses en même temps. Des rumeurs disent que ça serait ajouté comme fonctionnalité avant le lancement. À suivre...

Une caméra! À l'ère des Skype et autres formes de communication vidéo en direct, c'est impensable de ne pas avoir une caméra vidéo dans une telle machine.

De l'espace. Le plus gros modèle ne propose que 64Go. On veut que nous mettions notre musique, nos photos, nos livres, nos documents et nos films HD là dedans... et on ne nous propose pas plus de place...

Le poids. Pour un ordi portatif, c'est ultra léger. Seulement 1,5 livre (700 grammes). Pour un livre électronique, il est un peu lourd pour être tenue longtemps d'une seule main. Ses compétiteurs Kindle et Sony Reader ne pèsent que 289 et 280 grammes.

Le prix

Disponible en 2 versions :

Wi-Fi seul : pour naviguer à la maison ou partout où un réseau sans fil est disponible
Wi-fi et 3G : pour naviguer en tout temps grâce à une connectivité cellulaire.

Attention aux forfaits. Aux États-Unis, AT&T va propose un forfait 250 Mo à 15$ et un autre illimité à 30$ par mois. 

Au canada, Roger propose aussi un 250 Mo à 15$, mais son plus gros forfait est à 5 Go pour 35$.

Ici comme chez les voisins du Sud, on a un accès illimité aux "Hot Spots Wi-Fi" du fournisseur.

Voici les prix pour le marché américain (USD). Pour avoir les prix canadiens? Ajoutez un 50$ pour chacun des appareils. On parle donc d'une fourchette allant de 549 à 879$.

prix iPad

Les accessoires

Une tonne d'accessoires vont débarquer sur les tablettes. Outre les 1001 étuis, le clavier va certainement être fort populaire.

Clavier iPad

étuie iPad

Un nom qui fait rigoler

En anglais, le mot Pad signifie tampon. Imaginez toutes les blagues qui circulent sur le Web anglophone à ce propos. Pour terminer cette revue du iPad en rigolant, voici une caricature fort populaire

ipad humour

Mais les premiers à avoir imaginé le iPad et faire des blagues sur le sujet ont été les rigolos de Mad TV. En 2007, ils ont fait ce sketch désopilant dans lequel on découvre le tampon Apple... ou le iPad féminin. Très drôle!